Archives pour la catégorie 'Non classé'

20-08-2011

L’appel de Dakar

Les Vendredi 8 et Samedi 9 Juillet 2011; s’est tenu à Dakar le Jury Citoyen dans le cadre des manifestations de la semaine UBUNTU. Ce Jury a vu la participation de plus d’une quarantaine de jeunes soucieux de l’avenir de l’Afrique. Sous la houlette de Monsieur Mamadou Mignane Diouf: Coordonnateur du Forum Social Sénégalais et Coordonnateur du comité d’organisation Forum social mondial Dakar 2011 et de Monsieur Seydou Ndiaye; l’assistance a bénéficié d’exposées sur le Panafricanisme, l’esclavage, la colonisation et la décolonisation. Suite à ces exposées, des discussions sur ces différents thèmes ont été menées.
A la fin du Jury citoyen, il a été retenu l’émission d’un document surnommé: l’Appel de Dakar et de cet appel découlera un plaidoyer qui reflétera toutes les idées retenues du jury pour une nouvelle renaissance africaine qui sera portée par les jeunes d’Afrique, de la diaspora africaine et des jeunes d’autres horizons qui croient à l’émergence d’une autre Afrique: responsable, éveillée, volontariste, combattante dans le bon sens du terme.

Gnokohobaye Diouf

Appel de Dakar des jeunes Panafricain(e)s (Kémites) du Monde à l’issu du Jury Citoyen.

Réunissant les Mouvements de jeunesses panafricanistes (kémites) de l’Afrique et du Reste du Monde, les acteurs de la société civile, les militants des droits de l’homme, la première édition du jury citoyen panafricain s’est tenue les 08 et 09 juillet 2011 , sis au centre de Bopp à Dakar. Le jury citoyen panafricain (kémit) est un espace de dialogue et de construction de paroles collectives sur les questions d’enjeux et de souveraineté en Afrique, dans le but d’apporter des changements radicaux de paradigme. Il entre dans le cadre de la semaine Panafricaine de l’UBUNTU.
Les participants du jury citoyen panafricain (kémit) de Dakar se sont penchés sur des thèmes d’enjeux stratégiques pour l’Afrique à savoir :
Thème 1 : L’évolution du Panafricanisme et de la Renaissance africaine ;
Thème 2 : La culture et les systèmes de valeurs : quelles opportunités pour l’Afrique et les africains ? ;
Thème 3 : L’évolution et les enjeux de la migration d’hier et d’aujourd’hui.
Les présentations introductives des intervenants ainsi que les questions soulevées ont conduits aux constatations suivantes :
Concernant l’évolution du Panafricanisme et de la Renaissance africaine
Constatant que :
 l’Afrique a souffert et souffre encore de l’esclavage, de la colonisation et de la néo colonisation.
 ce sacrifice humain et le pillage des ressources qui va avec, continuent de plonger des millions d’humains (dont plus de la moitié sont des jeunes), dans une misère et une pauvreté tellement violente qu’elle engendre un désespoir absolu.
Considérant que : l’unité africaine tant voulue par les leaders charismatiques du panafricanisme tels que : MARCUS GARVEY, NKRUMAH, LUMUMBA, SANKARA, CHEIKH ANTA DIOP, etc. tarde toujours à se concrétiser. Cette situation s’explique principalement par non seulement le manque de courage politique des dirigeants actuels mais aussi l’insuffisance de solidarités entre d’une part les réelles volontés politiques (lorsqu’elles existent) et d’autre part le soutien ferme, méthodique et intelligent des organisations des sociétés civiles (les forces vives de la nation panafricaine – kémite).
Concernant la culture et les systèmes de valeurs
Constatant que :
 Notre culture est reléguée au rang de folklore, de danse ; ce qui plonge la jeunesse dans un état d’inconscience profond. En outre, nous avons le complexe de parler nos propres langues, qui ne sont même pas enseignées dans nos écoles.
 Il ya toujours un manque de valorisation des langues locales et une négligence des écrits et du patrimoine oral qui sont rarement traduits. Alors que leurs apports, pourraient être considérables surtout dans le domaine des sciences.
 Il ya un manque de repère, d’éducation et une absence de nouvelle génération de modèles panafricanistes pour la jeunesse.
Concernant l’évolution et les enjeux de la migration d’hier et d’aujourd’hui
Constatant que :
 l’humanité a peuplé la planète à partir de son berceau; l’Afrique par flux migratoires successifs.
 Nous considérons que l’immigration est un droit humain fondamental, en plus d’être une donnée naturelle.
EN CONSÉQUENCE,
Concernant l’évolution du Panafricanisme et de la Renaissance africaine
Nous appelons à ce que :
 l’Afrique et sa Diaspora se départissent de cette mentalité de victime, de dominé pour reconstruire son propre développement (sa renaissance), ce qui implique qu’en amont son unité culturelle ait été recouvrée.
 un accent particulier soit mis sur l’éducation avec comme sous bassement nos valeurs culturelles, afin d’exploiter rationnellement les multiples et diverses ressources dont nous disposons.
Nous exhortons : les populations africaines à convoquer une conférence sur la « dé-balkanisation » de l’Afrique à l’opposé de celle de Berlin pour faire basculer définitivement le continent sur la pente de son destin fédéral.
Concernant la culture et les systèmes de valeurs
Nous invitons :
 les écoles et les familles à insister sur l’enseignement de nos langues et valeurs culturelles. Ceci, dans l’optique de bâtir une nouvelle identité pour l’Afrique et les africains.
 nos États africains à repenser les programmations des chaines de télévision, qui ne diffusent que des séries ne répondant pas à nos valeurs culturelles.
Nous proposons : plus de diffusion de programmes créatifs susceptibles éveiller l’intelligence collective de la jeunesse et faisant référence aux travaux remarquables tels que : le colloque du Caire (Février 1974 en Égypte), la vie et l’oeuvre des grandes figures de la jeunesse africaine (comme par exemple : IMHOTEP, (Ta Mery) ; AHMED BABA (Mali) ; ANTON WILHELM AMO (Ghana); ANTENOR FIRMIN (Haïti) ; CHEIKH ANTA DIOP (Sénégal) ; FRANTZ FANON (Martinique) ; TOUSSAINT L’OUVERTURE (Haïti) ; EDSON ARANTES DE NASCIMENTO DIT PELÉ (Brésil) ; etc.), des oeuvres cinématographiques d’auteurs endogènes (SEMBÈNE OUSMANE, DJIBRIL DIOP MAAM, IDRISSA OUEDRAOGO, etc.), etc.
Concernant l’évolution et les enjeux de la migration d’hier et d’aujourd’hui
Nous proposons : la construction des ponts plutôt que des murs entre nous ; En adoptant et en diffusant massivement entre autres la charte mondiale du migrant.

Posté par maatco dans Non classé | Pas encore de commentaires »

Blaise KABWENDE |
ecspromo17 |
Collectif ARDNA écologie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ONG Gospel For Everyone
| Association des Parents d'E...
| envol madagascar - Eurre Drome